Philippe Nemo

Philosophie de l’impôt

Papier

21,00 (as of 14 février 2019, 3 h 56 min)

Habituellement expédié sous 24 h

Description

En ces temps où les prélèvements obligatoires battent tous les records et atteignent, pour la première fois dans l’histoire des pays civilisés, quelque 50 % du PIB, il convient de remettre entièrement à plat les principes de la fiscalité. Il faut s’interroger sur les fonctions légitimes des impôts, leur volume souhaitable, leur juste répartition, enfin le type même de société que chaque conception de l’impôt tout à la fois reflète et engendre. Réflexions devenues rares en France depuis les lendemains de la Seconde Guerre mondiale, où ont paru triompher, avec l’accord de la plupart des partis politiques, les principes fiscaux inspirés par le socialisme marxiste ou modéré, le solidarisme et le keynésianisme.

Une telle démarche ne prend tout son sens que si l’on dépasse le point de vue technique du juriste fiscaliste ou de l’économiste. En effet, la fiscalité n’est pas un phénomène autonome, mais un rouage de la vie politique, économique et sociale. À ce titre, les idées qu’on se fait à son sujet dépendent de celles qu’on se fait de l’État, de la société, de l’économie, et même de la nature humaine et de la liberté. D’où la nécessité d’une Philosophie de l’impôt.

Informations complémentaires

Éditeur

Presses Universitaires de France – P.U.F.

Collection

Hors collection

Auteur (s)

Philippe Nemo

ISBN

978-2-13-061908-6

Pages

238

Date de parution

Septembre 2017

Format

Papier

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Philosophie de l’impôt”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *